danieldrai

BLOC-NOTES: Semaine du 4 Aout 2014

In BLOC NOTES, SUJETS D'ACTUALITE on août 8, 2014 at 12:38

5 août.

images

S’il est en France un homme politique qui devrait prendre garde à ne pas user de mots outranciers, c’est bien Laurent Fabius qui ne cesse de parler de «massacres» commis selon lui par l’armée d’Israël dans sa guerre contre le Hamas. Notre ministre des Affaires étrangères a t-il oublié ce qu’il a enduré lors de l’affaire dite du « sang contaminé » qui l’a conduit jusqu’à la Cour de Justice de la République sous l’imputation d’homicide involontaire? Et il en est sorti heureusement acquitté. Pourquoi alors massacre t-il la langue française? La notion de « massacre » implique une intention à la fois délibérée et aveugle: celle de tirer dans le tas, de tuer pour tuer. Qui peut honnêtement prétendre que telle soit la conduite des opérations menées par l’armée israélienne à Gaza alors que le Hamas a disséminé ses engins de mort, ses postes de commandements, ses bunkers et ses tunnels en pleine population civile, d’une part pour inhiber les opérations militaires de l’armée adverse et d’autre part pour mener contre elle une guerre des images voulue dévastatrice? Il n’en va pas autrement de la tribune publiée dans un journal du soir par le quadrige Morin, Brauman, Debray et la dame Hessel. En somme le prétendu haut du panier « moral » qui là encore fait d’Israël un monstre d’inhumanité, acharné à l’oppression d’un peuple qui n’est pour rien dans son propre malheur. Pourtant à la place des faiseurs d’opinion et des pouvoirs publics, je me méfierais de ce genre d’intervention vipérine. Face à notre quadrige fatal, se tiennent dans ce qu’il est convenu d’appeler la communauté juive de France, entre autres des centaines et des centaines de chefs d’entreprises, de médecins, d’avocats, d’enseignants, de chercheurs, de professeurs d’université qui n’ont pas moins de cervelle que nos aigles aux serres crispées d’indignation sélective. Eux pensent exactement le contraire: qu’Israël est dans son droit, qu’un jour ou l’autre l’on prendra conscience qu’à vouloir le souiller, politiquement, juridiquement, moralement on ne fait que cracher en l’air. Il est vrai qu’à la dernière manifestation de soutien à la population d’Israël ciblée par des milliers de roquettes peu nombreux étaient les hommes et les femmes politiques n’appartenant pas à la communauté juive de France. Cette absence aussi est un enseignement qui engage les choix d’avenir. Il faut espérer pour l’instant que le cessez-le feu intervenu il y quelques jours tiendra. Car la rentrée s’annonce dure pour le peuple de France. A bout de ressources, le gouvernement de Manuel Valls en est maintenant à jouer du rabot à tour de bras contre les professions libérales; notaires, pharmaciens, huissiers etc… qui lui promettent une rentrée calorifique. L’agence Moody’s estime que la France n’a toujours aucune possibilité de faire ne fût-ce qu’une partie des économies qui lui permettraient d’apercevoir le bout du tunnel, si l’on ose dire par les temps qui courent. Et l’Allemagne refuse toute bouteille d’oxygène à François Hollande par ailleurs empêtré dans le charcutage des régions au point que les radicaux de Gauche menacent à leur tour de quitter le gouvernement. Que l’Afrique semble calme vue du beffroi de Lille…

6 août

270px-Vasyugan

Pour le magazine « Time », avec Poutine a commencé le seconde « guerre froide » de l’histoire du monde contemporain. Le ministre des Affaires étrangères de Pologne ne cesse de lancer des cris d’alarme: la Russie ne reculerait pas devant une intervention armée massive en Ukraine et elle entérine par une série d’actes symboliques son annexion physique de la Crimée, accomplie dans la torpeur diplomatique générale. Telle est d’ailleurs la méthode Poutine: faire fond sur la passivité de ses homologues, pour ne pas dire sur leur lâcheté; se placer chaque fois dans la position du challenger si ce n’est de la victime, que ce soit des Etats-Unis ou de l’Union Européenne, et rendre coup pour coup. On le menace de sanctions financières et économiques? Il menace à son tour d’interdire le survol de la stratégique Sibérie aux compagnies d’aviation des Etats qui lui font des misères. Le reste à l’avenant. Il semble bien que, lui, sache ou il va puisqu’il y va de manière lucide et déterminée, alors que les Etats- Unis se sont laissés engluer dans les négociations filandreuses avec l’Iran et que la France patauge dans le centre de l’Afrique, tandis que le Liban, menacé par l’Etat Islamique, lui réclame des armes, de la logistique, des conseillers au risque de l’entraîner dans un autre conflit régional, couleur bourbier. La France flambeuse qui envoie des millions d’euros à Gaza et au Liban, comme si son taux de croissance était de 5% l’an …

7 août.

images-1-2

Lecture du livre d’Arthur M. Schlesinger Jr: « The Politics of Hope ». Belles leçons à la fois de réalisme et de morale, sans mièvrerie, sans aucune vocalise de belle âme. Pour Arthur M. Schlesinger Jr, il n’est pas de politique libérale, au sens conceptuel ou décisionnel, qui n’implique à un moment ou à un autre des choix intensément moraux. Nul besoin de s’abriter derrière une prétendue force des choses ou devant des contraintes techniques incoercibles. Il faut en ce domaine savoir ce que l’on peut, ce qui dépend toujours de ce que l’on veut, de ce que l’on veut vraiment, et s’y tenir. Depuis les années 40, ce qu’il est convenu d’appeler « société » est constitué moins de personnes vivantes et contradictoires que de choses jetables après usage, même partiel. L’idéologie coconnière des « groupes » et des « collectifs » a lentement érodé le sens de la responsabilité personnelle. Au point que lorsque celle-ci est sollicitée, qu’elle est requise par les fonctions mêmes auxquelles tel chef d’Etat ou de gouvernement a pourtant prétendu, l’on ne sent qu’aboulie et désarroi, le tout camouflé par la «com» qui ajoute la cécité à l’illusion. En prendre conscience n’est pas s’exposer à la déprime ravageuse. Au contraire: c’est donner plein sens au titre de ce recueil d’études: la politique de l’espoir. L’espoir ne s’inscrit jamais dans un avenir donné: cet avenir il le crée.

RD

  1. Pour ma part, je pense que L.. Fabius (ministre d’un des 4 principaux ministères avec ceux de l’Intérieur, de la Justice et de la Défense) dit tout haut la pensée (unique) du chef de l’Etat, du premier ministre et de l’ensemble du gouvernement. Il la nomme sciemment aux oreilles du monde internetionnal; ses discours sont mûrement préparés et ont l’assentiment de TOUT l’aréopage. Et cela ne m’étonne pas. F Hollande avait téléphoné à B Netanyahu non pas de son bureau ou de celui d’un ministère majeur mais à partir du secrétariat à la Francophonie…
    Merci Mr Draï pour vos analyses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :