danieldrai

BLOC-NOTES: Semaine du 8 Décembre 14

In Uncategorized on décembre 17, 2014 at 10:33

10 décembre.

zoom_manif_400x300pix

Le projet de loi porté par Emmanuel Macron est peut être doté des meilleures intentions du monde, il présente cependant l’inconvénient qui n’est pas mineur de se mettre à dos la quasi-intégralité des professions concernées. Ce qui pose deux problèmes majeurs. Le premier touche à la conception que l’on peut se faire du parlementarisme. Une majorité parlementaire, quelle qu’elle soit, surtout lorsqu’elle est malmenée par de récentes consultations (municipales, européennes) peut elle ainsi légiférer en force, comme si ses assises étaient réellement assurées dans le pays? On dira que la loi Macron est la digne fille du rapport Attali mais, il faut le répéter, un projet de loi peut-il s’imposer en législation définitive lorsqu’il suscite l’hostilité déclarée des principaux intéressés? L’autre jour, la presque totalité des professions judiciaires – prés de 30,000 personnes, se retrouvait à Paris dans la rue pour clamer que de cette loi elle ne voulait pas. Et il n’en ira pas autrement des professions de santé. On est frappé au demeurant par la solidarité qui se manifeste dans ces professions entre employeurs et employés. Sans doute, répétons le, la Commission Attali s’est engagée dans un schéma satisfaisant pour l’esprit et elle a siégé sous la présidence de Nicolas Sarkozy. En réalité, l’ancien président de la République, tout en affirmant le contraire, s’est bien gardé de mettre en oeuvre ses préconisations. Modernisation soit, chamboulement certes non! L’autre problème de fond touche à la définition de l’Etat et de la démocratie. L’un et l’autre ne sont pas dissociables du concept de contrat social, autrement dit d’une relation politique élaborée paritairement, sans que l’Etat n’opère comme un rouleau compresseur, imposant sa volonté contre la volonté contraire, unanime ou peu s’en faut, des citoyens affligés par cette façon de faire et qui ne sont pas en général, compte tenu de leur formation, de grands débiles intellectuels. Un notaire vaut bien un énarque. On dira également que la France n’a pas le choix, qu’elle doit satisfaire aux objurgations de Bruxelles, qu’elle doit donner des signes de bonne volonté et de bonne composition s’agissant du respect de règles qu’elle s’est imposées à elle même. Mais cette même France doit également veiller à sa paix civile et à ne pas augmenter le degré de ressentiment qui s’y étend de jour en jour. En démocratie, il convient de distinguer politique volontariste et fuite en avant. Sans parler du soupçon d’affairisme qui risque d’altérer cette loi, si elle était adoptée telle quelle, puisque ouvrir le capital initialement investi dans les études de notaires, dans les cabinets d’avocats etc. permettra aux officines spécialisées, en ces temps de sacrifice et de restrictions, d’opérer en miraculeux pays de cocagne.

12 décembre.

220px-L'hémicycle_du_Sénat_français_en_septembre_2009

A quelques voix près, la résolution présentée au Sénat par le PS, les écologistes et l’extrême-gauche pour la reconnaissance unilatérale d’un Etat palestinien ne passait pas. Ce qui devrait faire réfléchir les députés qui ont cru devoir la voter. Dans cette affaire on aura noté la position en pointe de Laurent Fabius qu’on pensait plus fermement attaché aux fondamentaux de la démocratie. Que ne cesse t-il de proférer? Cette reconnaissance par la France est inéluctable. Le propos tourne à l’ultimatum: il faut qu’elle ait lieu dans les deux ans autrement la France prendra ses « responsabilités ». Voilà le mot, devenu passe-partout du langage politique, lâché. Mais de quelle responsabilité effective parle t-on? Est –il concevable que la diplomatie d’une république comme la France s’engage dans cette politique de pression multiple, la diplomatie à la Fabius comptant sur les Etats membres de l’Union Européenne pour démultiplier ses propres initiatives et s’efforcer de les rendre irrésistibles? Car Laurent Fabius agit de conserve à ce niveau avec Federica Moghérini auprès de laquelle même Leïla Shahid semble pratiquer un pro-palestinisme modéré. Il faudrait d’ailleurs s’interroger sur les causalités internes d’une diplomatie aussi borgne. Ne dirait –on pas que le ministre des Affaires étrangères veuille figurer dans le camp des « frondeurs » et qu’il entende déjuger le pro-israélisme présumé du président de la République et du premier Ministre? Quoi qu’il en soit, il devient de plus en plus difficile en France de se dire pro-israélien, ce qui incite ceux qui le sont à la protestation inaudible, à l’émigration intérieure, ou à l’émigration effective. Il est bien sûr d’autres composantes, plus glauques, dans cette attitude acharnée, méthodique et parfaitement unilatérale. On y reviendra.

14 décembre.

220px-Pierre-Paul_Royer-Collard

« Correspondance d’Alexis de Tocqueville et de P.P. Royer-Collard ». Si l’on souhaite respirer pour quelques heures l’air des sommets, il faut s’y engager. Le premier avait été rendu célèbre par son livre sur la démocratie en Amérique. P. P. Royer-Collard, fut l’une des grandes voix de la Restauration, celle qui avait tenté de concilier ce régime avec l’exigence de la Liberté. Outre que cette correspondance est un échantillon exemplaire de la prose politique du temps: claire, sobre, mesurée, sans emphase mais allant au noyau des questions, elle montre également à quel point les relations affectives ont compté pour les deux correspondants, surtout pour Tocqueville qui situe sans cesse l’image de P.P. Collard comme figure paternelle particulièrement affectionnée. Loin de la politique glaciale et glaçante des « réalistes ». Deux lettres méritent de retenir encore plus l’attention: celle où ces deux grands esprits discutent l’oeuvre de Machiavel. La condamnation est sans appel: on aura beau « contextualiser » et « recontextualiser » cette oeuvre, elle conduit à une tragique impasse. La morale est et doit rester une donnée immédiate du comportement politique et il ne faut y voir aucune faiblesse d’âme mais au contraire la preuve que celle-ci existe.

R.D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :