danieldrai

TEL AVIV N’EST PAS BALTIMORE

In Uncategorized on mai 4, 2015 at 2:03

Les affrontements violents qui ont marqués certaines rues de Tel Aviv notamment entre manifestants israéliens d’origine éthiopienne et forces de police ne doivent être ni exagérés ni minimisés. Elles ne doivent pas être exploitées pour tenter de discréditer toute la police d’Israël, en la faisant passer comme on a pu l’entendre pour une police « raciste » et « anti- noirs ». Tel Aviv n’est pas Baltimore. En Israël la police est une force nationale placée sous des contrôles hiérarchiques et éventuellement judiciaires d’une extrême sévérité lorsque celle-ci est requise. C’est ce qu’omettent intentionnellement les militants acharnés de toutes les formes de boycott qui voudraient faire passer l’Etat d’Israël pour un pays en marge des droits d’l’Homme et qui pratique cyniquement une intolérable ségrégation non seulement à l’encontre de la population palestinienne mais également à l’encontre d’une partie de sa propre population non-blanche. De ce point de vue tant le président de l’Etat que son premier Ministre ont été fondés à refuser de recevoir l’ancien président des Etats Unis Jimmy Carter qui sacrifie volontiers à cette diffamation politique et culturelle. Depuis que l’Etat d’Israël existe, toutes les âlyot, ont soulevé des difficultés multiples, avant que leur intégration ne soit considérée comme une exemplaire réussite, au moins à partir de la seconde génération. De ce point de vue aussi, et s’agissant de la âlya des Juifs originaires d’Ethiopie si à l’évidence de nombreux problèmes sont encore à résoudre, l’Etat d’Israël peut se prévaloir de remarquables réussites, parfois en des temps records. Tous les pays ne pourraient en dire autant. Il suffit de se reporter au tragique spectacle des migrants d’origine africaine qui tentent de rejoindre les rivages européens. Néanmoins ces émeutes ne doivent pas être minimisées ni à plus forte raison déniées. Elles sont également le signe de l’immense travail que doit toujours accomplir sur elle même la société israélienne pour rester fidèle aux clauses de sa Déclaration d’Indépendance et à l’idéal de ses prophètes. Depuis 1992, le modèle économique et social d’Israël a muté. Israël a choisi la voie du libéralisme et de la mondialisation. Si le marché mondial lui a été ouvert par ce choix drastique, aucun des maux et parfois aucune des tares qui affectent la planète ne lui sont épargnés non plus. L’expression de tous les malaises et des mal-être doivent y être entendus et compris afin d’y remédier.

En 2015 cet Etat est affronté à des menaces externes d’une si grande dangerosité que pour rien au monde il ne saurait laisser s’ouvrir une sorte de front interne. L’exigence qui doit commander le comportement de chacun est celle de la fraternité non pas verbale mais vécue. Qu’on nous permette une comparaison. Il en est de la population d’Israël comme d’un rouleau de la Loi où s’inscrit entre autres le principe des principes: « Tu aimeras ton prochain comme toi même ». Si le parchemin qui reçoit cette loi d’essence divine est de couleur claire l’écriture qui s’y inscrit est, elle, de couleur noire. Ainsi cette loi de vie devient elle lisible et ensuite, et surtout praticable. La société israélienne saura faire face à ce défi également.

                         Raphaël Draï, Radio J, le 4 mai 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :