danieldrai

 PARACHAT  TETSAVE par Raphaël Draï zal

In Uncategorized on février 18, 2016 at 9:21

à la mémoire de Guy – Moché ben Simh’a Draï zal

20 Tetsavé

illustration de G. Darmon

(Ex,   27, 20 et sq.)

Si la parachat Michpatim était dévolue à la reconstitution de l’espace extérieur des Bnei Israël, et la parachat Térouma à celle de leur espace intérieur, de leur pnimiout, la parachat Tétsavé l’est à celle de la dimension de hauteur qui les conduit vers le Monde d’en haut. C’est pourquoi elle commence par une injonction: Tetsavé qui reprend le langage de la mitsva. C’est déjà ce qui la différencie de Michpatim où il est dit « Voici les règles de droit que tu disposeras devant eux », sans même l’emploi du verbe dire ou parler, et de la parachat Térouma qui commence par le simple verbe « dire ». Ici il est commandé aux Bnei Israël par la voie de Moïse: « Et ils prendront à ton intention de l’huile d’olivier pure, concassée pour le luminaire afin d’élever une lumière perpétuelle (ner tamid) ». Ce qui signifie, d’une part, que l’Humain ne peut plus se désister de sa dimension de hauteur; que la construire, individuellement et collectivement, est bel et bien une mitsva; et d’autre part que cette dimension là n’est plus géométrique ou spatiale, qu’elle s’inscrit dans un rayon de lumière ascendant qui ne doit plus souffrir d’interruption.

Pourtant comment concevoir, au degré qui reste celui de l’Humain, avec ses limites et ses bornes, cette perpétuité qui est la dimension du temps continu, sans intermittence? Il appartiendra à Aharon, le frère de Moïse, et à ses fils avec lui, d’en faire les préparatifs de la manière suivante: « du soir jusqu’au matin, en principe constant (h’oukat ôlam) selon leurs générations, du sein des Bnei Israël ». Ces indications ne sont pas redondantes. Elles désignent les échelles différentes et complémentaires qui constituent justement celle de la perpétuité vivante, du tamid. Celle-ci ne fait pas l’impasse sur le temps quotidien, celui qui commence le soir et se parachève le matin; le temps de l’au-jour le jour qui est celui de notre vie personnelle, individualisée. Cette dimension ne suffit pas parce qu’une vie individuelle est limitée. Elle se prolonge dans la durée potentiellement infinie qui se constitue d’une génération à l’autre, celle qui constitue le temps collectif d’un peuple doué d’histoire, d’un peuple créateur qui, lui, ne vive pas au jour le jour, à la merci des vents et des courants, comme amas de poussière ou tas de paille. Et cette durée inter-générationelle trouve sa source dans la famille même d’Aharon puisque, ainsi qu’on l’a vu, pour assurer son sacerdoce il doit être assisté de ses propres enfants.

La Présence divine se trouve alors à l’intersection de toutes ces durées pour autant qu’elles soient profondément vécues et ductiles, comme cette huile sans déchets, ni grumeaux, par laquelle la lumière non seulement se transmet mais ne s’éteint pas en un instant, dure à son tour. Et l’on soulignera qu’à cette fin tout doit provenir du peuple des Bnei Israël sans réserve, ni non plus aucun déchet ou grumeau.

C’est de cette même huile que devront être oints les vêtements du Cohen et c’est Moïse qui devra en revêtir son propre frère. Avec l’abscisse, l’ordonnée. Les implications de ce geste sont considérables. Elles éclairent au plus haut degré la signification de la fraternité. La fraternité vécue elle aussi se reconnaît au fait d’avoir ensemble surmonté bien des épreuves mais également par le fait qu’un véritable frère est celui qui habille, en cas de besoin, celui qui est appelé du même nom, qui le protège, qui traverse avec lui les mauvaises passes, et ouvre avec lui les chemins du ciel.

Et c’est pourquoi lorsqu’il s’est agi de la confection des panneaux de bois du Sanctuaire et de ses tentures, puis de leur assemblage, c’est le langage de la fraternité; ah’dans un cas, ah’ot dans l’autre, auquel le texte recourt, sans besoin d’aucune autre image ni symbole.

                   Raphaël Draï zal, 17 Février 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :