danieldrai

Chronique Radio J du 23 Juillet 2012 – La commémoration du 70ème anniversaire de la Rafle du Vel d’Hiv

In Uncategorized on juillet 17, 2017 at 11:47

Le 23 juillet 2012

Bonjour à toutes et à tous

Les paroles prononcées ce Dimanche par François Hollande, Président de la République pour commémorer le 70ème anniversaire de la Rafle du Vel d’Hiv ont été d’une réelle pertinence politique et d’une vrai élévation spirituelle. Car s’il convenait bien sûr de rendre hommage à son prédécesseur sur cette voie, à Jacques Chirac, il importait aussi de relier l’antisémitisme des années 40 à l’antisémitisme de 2012 et de les confondre dans la même condamnation. Chacun en aura sans doute déduit que pour 2012 le Président de la République visait l’antisémitisme à visage islamiste et ainsi à inciter les responsables de la communauté musulmane de France à parler clair dans ce domaine. A présent, il importe tout autant que les actes donnent force et effectivité aux paroles, sinon la présence du Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, dimanche aux commémorations de la rafle Hitléro-Pétainiste et vendredi à la Mosquée de Paris pour la rupture du jeune du Ramadan, cette forme de double présence ne serait qu’exercice d’équilibriste. Une autre préoccupation habite l’immense majorité de la communauté juive de France. Il aura fallu près de 50 ans pour que la France se sente en tant que telle impliquée dans la Rafle de Juillet 1942. Faudra-t-il cinquante années supplémentaires pour qu’elle reconnaisse que la stigmatisation sur son sol de l’Etat d’Israël, depuis les groupements de Boycott jusqu’au Festival d’Avignon, que cette stigmatisation diabolisante relève de la même pathologie, et devrait appeler les mêmes condamnations. Va-t-il de soi, Madame la Ministre de la Culture, qu’à Avignon, sur l’un des hauts lieux de l’Histoire des juifs de France, l’Etat d’Israël soit exposé à la souillure et à la démonisation.  Sommes-nous revenus au Moyen-Age, lorsque les mises en scène de la Passion et de la crucifixion du Christ mettaient aux lèvres des spectateurs une bave de sang ? Sans doute pour rester à Avignon l’on invoquera l’origine juive, comme l’on dit, des promoteurs de ce spectacle inepte qui devrait faire honte aux émules de Bach et de Jean Vilar, mais chacun sait ou devrait savoir qu’il existe aussi un antisémitisme d’origine juive.

Raphaël Draï zal, Radio J Le 23 juillet 2012 (retranscrit à partir de la note manuscrite ci-dessous)

 

Numérisation_20170716

Texte manuscrit de la chronique

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :