danieldrai

27 Janvier 2013

27 Janvier .

Je reviens à l’antisémitisme de Victor Hugo lequel s’en serait sans doute défendu avec véhémence si l’on lui en avait fait le reproche .Il appartient aux historiens de la littérature française de nous fournir sur ce sujet si sombre – épithète que Victor Hugo affectionnait et dont il disait qu’elle se trouvait au fond du langage humain lui même –  les éléments d’une véritable mise au point .

images-1

Quoi qu’il en soit , l’on trouve dans Le Journal d’un écrivain de Dostoievski , où les giclures anti- juives ne sont pas moins acerbes , quelques éléments de réflexion . Particulièrement dans son analyse du mouvement terroriste et nihiliste auquel Nétchaiev a attaché son nom . Ce que Dostoievski appelle le « nétchaeivisme » désigne cet état d’esprit par lequel l’on accomplit le pire  sans vouloir le reconnaître en tant que tel , comme si  notre personnalité  était double – et ce double là aurait également hanté ses propres écrits – :  une part d’elle est dévolue à notre  conscience vigile mais l’autre l’est à  notre « bonne conscience » . Et celle –ci , peu à peu , finit par abolir celle là .

images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :