danieldrai

Bloc Notes – Semaine du 17 au 24 Juin

24 juin.

images

Finalement, le candidat UMP a été élu, avec une marge réelle, lors de l’élection partielle dans le Lot et Garonne afin de pourvoir au remplacement de Jérôme Cahuzac. Le jeune candidat du FN a donc été légalement battu. Juridiquement parlant il n’y a plus à y revenir. Cependant un scrutin est aussi un indicateur de tendances plus lourdes et plus larges. Et sur ce plan les commentateurs ont, à peu d’exception prés, su faire preuve de lucidité. Le FN de Marine Le Pen apparaît en nette progression chez les ouvriers – ou ce qu’il en reste, chez les paysans – ou ce qu’il en reste mais de plus en plus dans les couches – puisque les «classes» n’existent plus -, dans les couches moyennes. Il semble que voter FN ne soit plus considéré comme un passage à l’acte ni comme une transgression. Tandis que se poursuit l‘affaire Tapie, avec le double fond politique que même un aveugle saurait discerner, et que la droite de son côté tente de déconsidérer, politiquement parlant, l’actuel président de la République, et alors que la notion de Front Républicain agonise, le FN se présente comme la seule alternative praticable. On ne reviendra  pas sur son «programme». Qui lit les programmes politiques? Pas mêmes ceux qui les écrivent. Tout cela annonce t-il un changement d’époque? Le pire aussi peut s’élever au carré, comme un nombre mathématique. Après une courte remontée, la côte de popularité de François Hollande rechute. Ce n’est pas qu’il ne se bouge et ne se remue, courtisant les Qataris, recevant à déjeuner la fleur du patronat chinois, le seul qui ait nappé Marx à la sauce capitaliste. Il faut trouver de l’argent, encore de l’argent, toujours de l’argent et la majorité élue en 20912 aura quelque chance de se survivre. Mais pendant que Bernard Tapie endure sa garde à vue dans une salle médicalisée de l’Hôtel Dieu, Nicolas Sarkozy, avec sa barbe à la Gainsbourg, ne pipe mot. Craint-il de sortir la tête hors de la tranchée? Attend-il le moment opportun pour donner l’assaut? En attendant la fin de sa réflexion, il est à craindre que ses troupes ne se débandent et que la pluie ne mouille sa poudre… La casse de la Vème république se poursuit.

22 juin.

data=VLHX1wd2Cgu8wR6jwyh-km8JBWAkEzU4,_sAykMhxsrJzUkfGGQhlGb0bpJt3r3kbLTjqZklp7cY4JiJ4bgkTUprvuG5EMwWFa0MLTTDOFVvtMvqwivxur_YDpHCt_Rc_igilH3ipqXLjDk

Nelson Mandela entre la vie et la mort. On pourra dire que l’ancien Président de la République d’Afrique du Sud a  bénéficié d’un réel sursis de la part des Anges de la vie,  après sa longue période de captivité sous le régime de l’apartheid. Les temps exceptionnels révèlent toujours ces personnalités d’exception. La question est classique: lequel d’entre nous saurait dire par avance comment il réagirait sous la torture ou s’il était menacé d’une claustration indéfinie? Il arrive que l’instinct de conservation s’abouche à l’une des propensions les plus archaïques de l’humain: la lâcheté qui exacerbe la volonté de se survivre mais sans les valeurs qui font la qualité même de la vie. Comme «nul ne connaît sa base», ainsi que l’affirme le Zohar, il faut agir afin que la politique ne produise pas les cauchemars de la raison où l’espérance humaine se disloque. Dans ce but, il faut savoir faire abstraction de soi et poursuivre l’apprentissage patient du désintéressement. Ce qui exigerait une autre définition de la politique que celle l’assimilant à la volonté obsessionnelle de puissance. Changer de sexe est encore plus facile.

19 juin.

images-1

Avec l’allongement des jours, le plaisir ne se boude pas de rouvrir des livres déjà lus et que l’on voudrait revisiter. Ainsi en va t-il ce jour du fameux «Bloc Notes» – qui a fait école – de François Mauriac. Lorsque j’étais étudiant Mauriac était avec Camus l’un des deux écrivains français que j’aurais voulu rencontrer. Camus avait disparu dans un tragique accident d’automobile mais Mauriac trônait au summum de la gloire. Sa plume instillait chaque semaine le suc des pins landais ou… le curare. Dans un des bloc notes  de 1963 je retrouve ce qu’il disait de la guerre d’Algérie et ses dithyrambes gaulliens. A ses yeux, quoi qu’il eût fait, le Général avait bien fait. «Il fallait liquider, il a liquidé» écrit-il. Hélas nous avons été plus d’un million d’individus, de tous âges, de toutes conditions, de toutes religions, à avoir été ainsi «liquidés». Sauf qu’en mai 1958 nous avions appelé de Gaulle, de toute la force de nos poumons chantant La Marseillaise, pour ne pas l’être, et qu’il l’avait promis. Bien sûr l’on peut jouer sur les mots, décréter que nous l’avions nous mêmes «mal compris» et être considérés comme «les auteurs de notre propre destin» pour reprendre cette formule à la Ponce Pilate de l’auteur des «Mémoires intérieurs». La politique algérienne du Général n’en pose pas moins un incandescent problème moral qu’aucun dithyrambe ne pourra effacer. L’exode de 1940 et celui de 1962 ne s’annulent pas réciproquement. Ils se cumulent. Depuis la biographie de Jean-Luc Barré et la publication de sa correspondance intime de Mauriac, l’on n’ignore  plus quelles passions troubles agitaient la conscience de cet «écrivain catholique». On eût aimé que son sens de la compassion et que son imitation du Christ l’incite à se rendre en Algérie même, auprès de tous ses frères algériens, sans exception, pour mieux comprendre la tragédie dans laquelle ils avaient été plongés. Passe encore qu’il s’en soit abstenu mais un parti pris si flagrant le situe moins parmi les Justes que la France a su chaque fois susciter que du côté des moralistes hémiplégiques. Et du coup j’ai refermé ce livre où les tics de pensée et d’écriture de la diva du Figaro, «couverte d’or» par Pierre Brisson, m’apparaissaient plus saillants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :