danieldrai

BLOC-NOTES: SEMAINE DU 1er SEPTEMBRE 2014

2 septembre.

images-4

Que dire du bouquin de l’ex-première dame de France et qui n’ajouterait pas à la nausée ambiante? En aurait-on parlé autant si l’ « auteure » n’avait occupé les fonctions qui furent les siennes et si elle n’avait pas été la concubine en titre de l’actuel chef de l’Etat? L’énormité du tirage initial permet de vérifier une fois de plus l’assertion de Moréno, l’inventeur du psychodrame: le prolétariat économique n’est rien à côté du prolétariat moral qui traverse toutes les classes et toutes les catégories socio-professionnelles. Aucune réponse véritable de François Hollande. Sens de l’Etat ou nouvelle manifestation d’impuissance? François Hollande fait penser à ces boxeurs qui se bourrent d’analgésiques pour ne plus sentir les coups qui leur sont assénés. A l’université d’été du PS à la Rochelle son nom a été cité a minima et par le seul Manuel Valls qui dévisse lui aussi dans l’opinion publique. Un parachute pour deux ne semble plus suffisant pour les responsables principaux de l’Exécutif. Bien sûr et institutionnellement parlant François Hollande, élu au suffrage universel en 2012, est en poste jusqu’en 2017. Nul n’est en mesure de le déloger contre sa volonté de l’Elysée. Mais à 13% d’opinions favorables, les débats de conscience deviennent inévitables et sont même salutaires pour la sauvegarde du bien public. Encore faut-il qu’en face une opposition véritable soit constituée. Du côté de Nicolas Sarkozy, ce n’est que silence. L’ancien président doit lui aussi y prendre garde. Si son silence est tactique, il pourrait également passer pour indécision et mise en balance calculatrice de ses intérêts personnels et du bien public. Et puis le temps politique va tellement vite que le visage de Nicolas Sarkozy s’efface de plus en plus dans la mémoire collective. Si Alain Juppé, François Fillon, Hervé Mariton entendent occuper le terrain, on les sent étroitement entravés par les supputations sur le «retour» de leur ancien chef. Qui donc profite alors pleinement de la situation? A n’en pas douter le Front National qui réussit à agréger autour de son état-major des têtes nouvelles. Marine le Pen bénéficie de sondages paradisiaques. Tous la placent en tête au premier tour d’une présidentielle qui se déroulerait, il est vrai, dans l’immédiate configuration politique, sociale et morale de la France. On peut se rassurer à bon compte en se disant que dans la société du vide un événement chasse l’autre et que dans un mois plus personne n’évoquera plus les scandales du Palais adultérin. Il faut pourtant prendre garde aux effets de masse. Depuis plus de deux années, le Président «normal» marche sur la tête et il semble être le seul à ne pas s’en rendre compte.

  

4 septembre.

images-3

L’OTAN change de Secrétaire Général et à cette occasion redéfinit ses missions. Il semble loin, bien loin le temps de la Guerre froide, lorsque se faisaient face comme deux bêtes de l’Apocalypse, l’OTAN, l’organisation politique et militaire du monde libre, et les forces du Pacte de Varsovie. Depuis l’engloutissement de l’URSS et des démocraties populaires dans le néant de l’Histoire, l’on pouvait croire et espérer que l’OTAN aussi n’avait plus de raison d’être. Il n’en est rien. Deux nouveaux dangers menacent le monde libre, ou ce qu’il en reste: le djihadisme mondialisé et le «poutinisme» inébranlable. Il est vrai que les deux menaces ne sont pas de même nature. Poutine veut reconstituer la Russie de Pierre le Grand, si ce n’est de Staline. Il entend que le pays dont il est devenu le Maître soit considéré comme une véritable et incontestable grande puissance. A cet égard, il ne fait aucun sentiment et répond aux sanctions que l’UE ou que les Etats-Unis prétendent lui imposer par des sanctions analogues et par des représailles symétriques. C’est pourquoi il ne considère pas d’un bon œil les nouveaux réagencements de l’OTAN surtout lorsque les anciennes démocraties populaires sont sollicitées pour la rejoindre. L’Ukraine, entre autres, est devenu le théâtre de ce bras de fer et l’on constate en direct ce qui lui en coûte. Quant au Khalifat mondial, Obama s’est enfin engagé à détruire le monstre. Pour l’heure, il tente de constituer une coalition ad hoc dans laquelle devraient figurer nombre de pays arabes. Lorsque l’on s’en va combattre dans le désert il faut avant tout ne pas oublier son parapluie.

7 septembre.

220px-Jules_Michelet

Repris le dernier volume de L’Histoire de France, le monument historiographique et littéraire de Michelet. A propos de la Révolution Française, une question ne cesse d’intriguer: comment passe t-on, en un peu plus de trois ans, de la réunion bonasse des Etats Généraux à la décapitation de Louis XVI, en attendant les massacres fratricides et délirants de la Terreur? Pour s’en faire une idée il faut lire ou relire ce que Michelet décrit dans ce volume, notamment dans les chapitres consacrés à «l’agonie de la monarchie». Bien sûr, il y eut la banqueroute financière mais celle-ci eut été réparable si, en son temps, Louis XV n’avait pas réduit la Royauté à ses déjections orgiaques et même – Michelet le laisse entendre – à des pratiques incestueuses. Le crédit financier n’est qu’une dérivée du crédit moral. Louis XVI de ce point de vue se montrera infiniment moins dépravé que son grand- père et n’entretenait pas de harem pédophilique. Mais au printemps de 1789, il était sans doute déjà trop tard. L’institution monarchique se trouvait moralement en ruines. Tout lui fut désormais imputé comptant. Le ci-devant Roi n’eut pas même droit à un véritable procès. Ce qui est présenté sous ce nom ne fut qu’un assassinat rituel. Parmi ses assassins, Robespierre et Saint-Just périront à leur tour sous le couperet de la guillotine. Agonie de la monarchie, dévoiement de la Révolution: dans les affaires humaines rien ne peut remplacer le sens de la mesure et l’exercice de la sagesse.

RD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :