danieldrai

Bloc-Notes: Semaine du 31 mars 2014

31 mars.

images

Le second tour des Municipales a confirmé et amplifié le premier. La défaite du PS et de ses alliés est «historique» mais il ne faut pas sous-estimer la conservation de Paris, de Lyon, de Lille, de Strasbourg qui ne sont pas de simples bourgades. Inutile de se répéter. Il n’était besoin d’être ni voyant ni prophète pour annoncer que la sanction serait lourde après tant d’affaires et de scandales en deux ans et surtout au (non) vu de résultats si peu probants en matière d’emploi durant cette même période. Il s’ensuit logiquement la succession de Manuel Valls à Jean-Marc Ayrault, personnalité estimable, portée au consensus mais qui ne semble pas avoir complètement pris conscience de la dureté des temps. Son speach funèbre dimanche soir le montrait complètement sonné, cherchant ses mots et ne trouvant pas la meilleure composition de son visage pour la circonstance. Manuel Valls est jeune, sachant être calme ou bouillant, déterminé à réussir car dans la mission que François Hollande lui a confiée il faut également une goutte de folie kamikaze. Sitôt son nom prononcé, Cécile Duflot lui a opposé un cinglant non possumus. Les écologistes ne feront pas partie de son équipe et le bureau du «mouvement» l’a décidé démocratiquement – ne rions pas – par sept voix contre trois! A n’en pas douter, le mouvement qualifié d’« écologiste » fera la joie des politologues du futur. Avec quelques milliers d’adhérents à peine pour toute la France, il a su se doter de députés et de sénateurs occupant des positions-clefs et de ministres qui à eux seuls ont fait la météo politique du pays. Cécile Duflot en est l’incarnation, animée par une ambition dont ce serait trop peu de dire qu’elle est féroce. De quoi cherche t–elle à se revancher? Sous elle et par elle l’écologie en France est devenue non seulement un créneau politique mais une aubaine politicienne. Il n’a été que de constater comment le «mouvement» a décidé de sa non-participation à l’équipe Valls, au grand dam d’autres de ses membres qui se seraient bien vus ministres en lieu et place du piranha vert et cela, ne rions pas trop fort non plus, «à titre personnel». On connaissait les évêques in partibus, les ministres sans portefeuille et les ambassadeurs honoraires mais pas encore cette sorte de candidats-ministres représentatifs de personne mais qui s’auto–pressentent sur leur exclusive bonne mine. Le problème de toute élection se pose néanmoins dès le lendemain de celle–ci. Où le nouveau Premier ministre trouvera t-il les milliards d’euros qui manquent au budget et le placent sur une pente grecque ? Les finances publiques sont au-dessous de zéro et dans ces conditions les talents personnels ne suffisent pas. La gauche du PS ne veut pas de Valls et organise sa fronde qui vise aussi l’actuel Président de la République. Montebourg prend Bercy. Exit Moscovici. Exit Peillon. Taubira reste rivetée à la Justice. Ségolène arrive avec les crocs. Fabius l’Ancien plane et surveille. Plus on est de fous… Surtout que les Européennes sont annoncées au quai le plus proche et que dans la cohue actuelle les signaux d’alarme ne se perçoivent pas distinctement, d’où qu’ils émanent.

1er avril.

images-1

La Crimée gambade aux côtés de la Russie pendant que l’armée ukrainienne essuie avanie après avanie. L’effarant dans l’affaire est l’absence de toute réaction internationale digne de ce nom. Impuissance politique et militaire ou sidération psychologique, comme si les Etats-Unis et l’Union Européenne en chute libre dans l’opinion russe réalisaient qu’elles avaient joué avec le feu en Ukraine et que la punition suivait exactement le chemin du péché! Une autre dimension doit sans doute être prise en compte: Obama est devenu le principal disciple de son idéologie pacifiste.

Dans l’histoire américaine, il veut laisser la trace d’un Président qui n’aura jamais fait la guerre qu’au tour de taille de ses collaborateurs. Poutine et alii sont sans doute d’une autre trempe. S’ils ne veulent pas la guerre pour la guerre, ils ne refusent aucun affrontement, ne redoutent aucune épreuve de force. Ils ont compris qu’en face d’eux se tenaient des nations sans véritables assises, aux menaces strictement verbales et qui auraient bien du mal à tourner longtemps leurs moulinets comme on l’a vu avec la France face à la Syrie d’Assad. La politique conserve t –elle le moindre sens privée de ce courage qui fait réfléchir l’adversaire avant de dissuader l’ennemi éventuel? Obama a tout de même assisté en direct à l’élimination de Ben Laden dans son repère au bout du monde. Politique ou western?

2 avril.

250px-Dartagnan-musketeers

Relire les livres de son enfance et en découvrir la véritable grandeur. Rouvert à cette fin le premier tome du « Vicomte de Bragelonne ». Quel talent que celui de Dumas! L’on y retrouve nos trois mythiques mousquetaires «incorporés» l’un à l’autre, constituant une véritable entité trinitaire adornée de d’Artagnan bientôt sexagénaire. Le temps a passé encore depuis «Vingt ans après» et Proust en personne a été sensible à ses effets sur le groupe de nos héros dont chaque membre intimement lié aux autres reste profondément singulier. Il faut lire et relire la description des derniers instants de Mazarin et la comédie par laquelle il fait dévolution de son immense fortune à son Roi, espérant que, touché par ce geste celui-ci la lui restituera. Il faut lire et relire le dialogue entre le jeune Louis XIV et le surintendant Fouquet qui sait lui aussi faire abandon somptuaire de sa fortune personnelle pour tenter de sauver ce qui lui reste de vie au bout du collet de Colbert. Chacun sait que Dumas a bénéficié du concours d’Auguste Maquet pour écrire ces romans océaniques. Ce n’était pas abus de collaboration. Par leur surabondance certains récits outrepassent la capacité d’expression de leur auteur initial et il faut s’y mettre à plusieurs pour en restitue le flux. Quelle vie humaine serait assez vaste pour enserrer tant de siècles, tant de mondes, tant d’intrigues! Et que dire des romans de «Dumaquet» sur la Révolution française et Bonaparte! Vivement le tome II du «Vicomte»!

RD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :