danieldrai

SC.POLITIQUE ET DROIT

XXIIe Colloque de l’A.F.H.I.P. (2012)

 

  • L’ETAT (Inédit)

La science politique peut faire la preuve de son existence en se prévalant des lieux où elle est enseignée , du nombre et de la qualités des personnes qui assurent cet enseignement, de leur regroupements en associations nationale et même internationale . Elle peut même  présenter avec le Handbook of Political Science son Guide, sinon sa petite Somme épistémologique et méthodologique. Il n’empêche que cette preuve reste insuffisante puisqu’elle doit faire face à deux obstacles:  au fond comment définir la politique ? Et en quoi relève t-elle d’une connaissance véritablement scientifique, c’est à dire   dotée de lois et capables d’expérimentations. Et d’abord de quand sa naissance date t-elle?

Pour lire la suite de cet article cliquez sur ce lien

  • ENNEMI (Inédit)

Pourrait-on vivre sans Ennemi? La question vaut d’être posée puisque l’Ennemi semble apparaître avec le genre humain et avec l’organisation de ses membres en cité. Au point que le juriste allemand, Carl Schmitt, au service idéologique du parti National socialiste, l’érigeait en critère du politique.

Pour lire la suite de cet article cliquez sur ce lien

  • VERS UN EFFONDREMENT DE LA Vème REPUBLIQUE ? (Publié en décembre 2012 sur le site Magistro)

L’affrontement dont l’UMP a été le cadre et la France le témoin, cela depuis plusieurs jours, est certes un affrontement de personnalités. La politique ne met pas seulement en jeu des concepts et des chiffres mais aussi des « egos », des affects, des images de soi. Autant François Fillon que Jean- François Copé, chacun dans son genre, y cède à une échelle que l’on n’aurait pas soupçonnée. Cet affrontement irréductible d’«egos» et d’affects s’aggrave du fait que l’objet disputé est insécable, car chacun l’aura compris, il ne s’agit pas seulement de la présidence du mouvement encore nommé UMP, mais bien au delà, de la Présidence de la République.

Pour lire la suite de cet article cliquez sur ce lien

  • QU’EST CE QUE LE DROIT NATUREL? (Inédit)

L’idée de droit naturel est une fausse idée simple, à moins qu’elle ne soit qu’une simple idée fausse. En apparence, elle semble résoudre toutes les difficultés soulevées par le droit positif, souvent englué dans la contingence des faits et le relativisme des mœurs. Quoi de plus simple alors, en effet, que de trancher ces querelles en les prenant un ton et un temps au dessus , en se reportant à ce qui fait 1’essence du genre humain et la quintessence de ces valeurs?Ne sommes nous pas tous issus de “Mère nature” qui nous dicte  sa loi en même temps qu’elle nous façonne? La solution n’est qu’expédiente car comment distinguer le “droit naturel”, transcendant, et “1′ état de nature”,  sauvage,  qui est son contraire?

Pour lire la suite de cet article cliquez sur ce lien

  • QU’EST CE QUE LA SCIENCE POLITIQUE?

Une approche  ( Inédit )

La science politique peut faire la preuve de son existence en se prévalant des lieux où elle est enseignée , du nombre et de la qualités des personnes qui assurent cet enseignement , de leur regroupements en associations nationale et même internationale . Elle peut même  présenter avec le Handbook of Political Science son Guide , sinon sa petite Somme épistémologique et méthodologique. Il n’empêche que cette preuve reste insuffisante puisqu’elle doit faire face à deux obstacles :  au fond comment   définir la politique ? Et en quoi relève t-elle d’une connaissance véritablement   scientifique,c’est   à   dire   dotée   de    lois   et    capables d’expérimentations ?

Pour lire la suite de cet article cliquez sur ce lien

  • DE LA MATHEMATIQUE SOCIALE A LA STRUCTURE MENTALE CHEZ ROUSSEAU ET SIEYES –  Raphaël Draï , Colloque de l’AFHIP: « Sujet et citoyen » – Lyon , 2003 , PUAM , 2004

Le temps politique court plus vite qu’on ne l’imagine. Après la chute du mur de Berlin et après l’effondrement de l’URSS, quelques brèves années l’on a pu croire que le règne de la liberté était enfin établi et que le mot  « démocratie » ne serait plus synonyme de rêve. Vite, il a fallu déchanter et se désenchanter. Le XXIeme siècle  prenait la suite de son monstrueux prédécesseur dans l’anxiété et dans le doute. L’on eu beau vouer au bûcher Huntington et Fukuyama , les préoccupations que chacun avait exprimées à la charnière de ces deux siècles n’étaient guère dissipées.

Pour lire la suite de cet article cliquez sur ce lien

  • GERARD , BERNARD , ALAIN , BRIGITTE ,  JEAN- MICHEL … ET LES AUTRES

Exi(t) l fiscal et « dénationalisations » individuelles

Pour lire la suite de cet article cliquez sur ce lien

  • Le boycott d’un État n’est pas une modalité de la liberté d’expression, mais un acte constitutif du délit de discrimination 
Par Mathieu ALTBUCH ,  Docteur en droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :